37306397

Hai Phong


Hai Phong                      


Située le bras Cuan Cam du delta du fleuve Rouge, la cité d’Haiphong est née sous la colonisation française, à l’emplacement d’un ancien village de pêcheurs. Lorsque les Français s'en emparèrent en 1874, la cité se transforme rapidement en port industriel grâce à la proximité des mines de charbon. En 1946, le bombardement des quartiers populaires provoqua le mort de milliers de civils vietnamiens, et constitua l’une des premières causes de la guerre d'Indochine. De 1965 à 1972, Haiphong subit de nouvelles attaques aériennes et navales, cette fois de la part des Américains, jusqu’à ce que son port soit miné en mai 1972, pour empêcher le ravitaillement du Nord-Vietnam.

Haiphong est aujourd’hui le deuxième port du pays, et le deuxième centre industriel national grâce à la sidérurgie, à la construction navale, au textile... Outre sa position stratégique à quelques kilomètres du golfe du Tonkin, la ville est entourée d’une région riche en ressources naturelles : minerais de fer, de charbon, gisements calcaires… Profitant de l’essor économique de toute la région septentrionale, et de sa proximité de la Chine, le port de Haiphong a débuté son agrandissement en 2003. On recense actuellement près de 1,8 millions d’habitants à Haiphong. 

Malgré son importance portuaire, Haiphong est encore habitée d’une douce tranquillité, avec une circulation clairse­mée et de superbes bâtiments coloniaux.

Pagode Du Hang
La pagode Du Hang a été édifiée par un officier de la garde impériale, qui devint par la suite un moine bouddhiste, au XVIIe siècle sous la dynastie des Ly. Un clocher y fut ajouté en 1899, en même temps qu’elle fut rénovée. Elle abrite plusieurs statues typiques de la dynastie des Nguyen, et une collection de gongs de bronze.

Maison commune de Hang Kenh
Située à Hai Phong, la maison communale Hang Kenh a été édifiée en 1856 selon une architecture semblable à la pagode de Vinh Nghiem à Ho Chi Minh ville, avant d’être agrandie en 1905. On y trouve plusieurs objets de valeurs comme la statue de Ngo Vuong Quyen, un palanquin à huit perches, ainsi que 500 sculptures sur bois.

Le marché Sat
Installé sur les berges des rivières Cam et Tam Bac, le plus grand marché de Haiphong, le marché Sat, date de l’édification de la ville en 1888. Conçu selon des techniques modernes d’alors, il était divisé en vastes sections dont le sol était bétonné et ferraillé. De là provient son nom, Sat signifiant “fer” en vietnamien. L’ancienne halle fut totalement détruite en 1992, pour laisser la place à un complexe commercial de plusieurs étages, comptant pas moins de 2000 échoppes entre les premier et deuxième étages. Les trois derniers niveaux ont été aménagés de bureaux, d’un hôtel, d’un restaurant et d’une discothèque.

Fabrique de tapisseries de Hang Kenh
Depuis 70 ans, cette entreprise exporte ses tapisseries de laine. Les fleurs cultivées à Dang Hai, à 5 km de Haiphong, sont destinées à l'exportation.

Plage de Do Son
A une vingtaine de kilomètres du centre de Haiphong, la plage de Do Son bordée de cocotiers est une station balnéaire très fréquentée. Cette presqu’île à l'embouchure des rivières Lach Tray et Van Uc, qui s’étire sur 4 km, est façonnée de neuf collines, appelés les Cuu Long Son (les neuf Dragons). Do Son est réputée pour ses combats de buffles, organisés le jour anniversaire de la mort du guide d'une insurrection paysanne au XVIIIe siècle, le 10e jour du 8e mois lunaire.

Commentaire

Votre message

Nom et prénom complet

Courriel

Code anti-spam

hinhanh

ARTICLES SIMILAIRES

acui

Devis gratuit

Nos Voyages
 
bam phai 1