Religions au Vietnam


Outre la croyance populaire, il y a au Vietnam certaines grandes réligions: Bouddhisme, Catholicisme, Confusianime Taoisme Protestantisme, Islam, Caodaisme, Secte bouddhiste de Hoa Hao...

religion


Le bouddhisme

Introduit au Vietnam au IIè siècle, le bouddhisme a atteint son apogée et fut considéré comme l'idéologie officielle au temps des Ly (XIè siècle). Le bouddhisme s'est largemeent parmi la population et a exercé une profonde influence sur la vie sociale, laissant de nombreuses empreintes dans les domaines culturel et architectural. Beaucoup de pagodes et de tours ont été construites pendant cette période.

 

A la fin du XIVè siècle, le bouddhisme s'est, dans une certaine mesure, estompé mais ses pensées exercent encore une influence durable sur la vie sociale et les activités quotidiennes. A présent, les pratiquants du bouddhisme et ceux qui en subissent l'influence représentent environ 70% de la population. 

Le catholicisme

Il fut introduit au Vietnam au XVIIè siècle. Les catholiques sont concentrés actuellement à Bui Chu- Phat Diem (province de Ninh Binh) et Ho Nai- Bien Hoa (province de Ðong Nai). Ils représentent quelque 10% de la population.

Le confucianisme

n’est pas une religion au sens strict du mot, mais plutôt une philosophie morale, fondée par Confucius (551-479 av.JC), qui ne se préoccupe ni des origines du monde, ni des fins invraisemblables de l’homme dans l’au-delà. Le confucianisme préconise un modèle d'homme, le ''junzi", modèle de sagesse et de vertu individuelle, fondé sur la bienveillance et la correction morale, l'humanisme, l'amour de son prochain

La préoccupation centrale du confucianisme est de remédier aux désordres sociaux causés par la cupidité de l’homme et par son désir de réussite sociale. La solution proposée par Confucius est de construire une société paisible et stable soumise à un souverain, à l’immage d’une famille bien hiérarchisée autour du père.

Le souverain est au sommet de toutes les hiérarchies. Il est le fils du Ciel et le père de tous ses sujets. Le souverain doit se comporter envers ses sujets en bon père de famille : il doit les aimer, les protéger et les éduquer. En revanche, le peuple doit être soumis et reconnaissant envers le souverain.

Quelques citations

"L'ouvrier qui veut bien faire son travail doit commencer par aiguiser ses instruments."

"Il faut que le disciple de la sagesse ait le coeur grand et courageux. Le fardeau est lourd et le voyage est long."

"Dépasser les limites n'est pas un moindre défaut que de rester en deçà."

Le taoïsme

Le taoïsme (Lao Giao ou Dao Giao) est né en Chine. On le doit à Lao Tseu (Laozi) ou Thai Thuong Lao Quan, surnom qui signifie, littéralement, le Vieux Sage. Ce philosophe aurait vécu au VI e siècle av.J-C.,mais son existence est mise en doute. L’Histoire veut pourtant que Confucius en personne ait aimé consulter ce gardien des archives impériales.

Il est peu problable que Lao Tseu ait tenté de faire de sa philosophie une religion. On attribue à Chang Long la responsabilité de l’avoir officiellement déclarée religion en 143 a. J-C. Plus tard, le taoïsme s’est divisé deux, le culte des Immortels et la Voie du professeur divin.

Comprendre le taoïsme n’a rien de facile. Cette philosophie préconise la contemplation et la vie simple. Son idéal set de revenir au Tao (La Voie, le pricipe de l’univers). Seule une élite, tant en Chine qu’au Vietnam, a été capable de saisir une telle philosophie, fondée sur plusieurs correspondances (Par exemple le corps humain, réplique microcosmique du macrocosme) et sur le am et le duong, équivalents vienamiens du yin et du yang. Pour cette raison, le Vietnam compte peu de pagodes proprement taoïstes, l”essentiel de ce rituel étant absorbé par le bouddhisme chinois et vietnamien. L’influence taoïste que vous remarquerez sans doute en architecture, consiste à utiliser des dragons et des démons pour décorer les toits des temples.

Selon la cosmologie taoïste, Ngoc Hoang, l’empereur de Jade, dont la demeure est dans les cieux, dirige un monde de divinités, de génies, d’esprit et de démons dans lequel les forces de la nature sont incarnées par des êtres surnaturels et de grands personnages historiques divinisés. Cet aspect du taoïsme fait partie de la vie quotidienne des Vietnamiens sous la forme de superstitions et de croyances mystiques et animistes. Nombre des pratiques de sorcellerie et de maigie, dont se nourrit aujourd’hui la religion populaire, tirent leur origine du taoïsme

Le protestantisme
 

* L'islam

Les islamistes sont principalement des Cham vivant au centre du Trung Bo. Ils sont au nombre de 50 000 personnes. 

* Le caodaisme

Il a fait son apparition en 1926. Le temple caodaïste de Tay Ninh est le centre de réunion des caodaistes au Sud Vietnam. Il y a plus de 2 millions de fidèles. 

* La secte bouddhiste de Hoa Hao

Il a fait son apparition en 1939. Elle compte plus d'un million d'adeptes, principalement à l'ouest du Nam Bo.

* La croyance populaire du culte de Mau

Dans la vie spirituelle des Vietnamiens, ont existé plusieurs formes de croyances et réligions différentes. Ils ont pour coutume d'avoir le culte des ancêtres, du génie protecteur du village (Thanh Hoang), de Bouddha, des esprits, des héros ayant rendu service au pays et au peuple... en particulier de Mau ou Me (Sainte-Mère).

 

Le culte de Mau prend son origine dans celui des divinités de l'époque antique, des déesses de la montagne, de la forêt, de l'eau. Par la suite, Mau est vénérée dans les temples où elle occupe la place la plus honorable.

 

Le culte de Mau est originaire du Nord. Répandu au Sud, il est mêlé à celui d'autres déesses locales: Thien Y A Na (Hue), Linh Son (Tay Ninh). En réalité, au culte de Mau se joignent d'autres formes réligieuses.

 

Aujourd'hui, comme la croyance populaire est prise en considération, plusieurs temples et palais ont été et continuent d'être restaurés avec des activités animées.

Commentaire

Votre message

Nom et prénom complet

Courriel

Code anti-spam

hinhanh

ARTICLES SIMILAIRES

acui

Devis gratuit

Nos Voyages
 
bam phai 1